L'angoisse de la séparation de Maman...Une réalité qui peut devenir une souffrance

L'angoise de la séparation de Maman ... Une réalité qui peut devenir souffrance, pour certaines mamans

 

Ce sont des cas heureusement qui n'arrivent pas souvant, mais quand il se présente à vous, sachez que nous avons des mamans facent à un dilème terrible, une souffrance identique à un deuil, car en psychologie la séparation de la mère et de l'enfant est une forme de deuil( première phase l'accouchement puis la reprise du travail)

 Vous avez porté votre enfant durant neuf mois et en quelques heures il est la. Serré tout contre vous, se petit trésor tant attendu.

Il est à vous, et pour celles qui allaitent le lien psychologique semble encore plus profond. C'est à travers votre lait qu'il se nourrit, qu'il vit, tout comme quand il était dans votre ventre.

Ce qui pour le Papa et sa place dans cette relation étroite, cette fusion si je puis dire n'est pas évident. D'où l'importance de la place du père dans cette relation triangulaire en particulier lors de la séparation de la mère et de l'enfant lorsque celle ci reprend le travail, et par la force des choses, elle doit se séparer de son bébé qui ne pouvait selon elle (dans certains cas) vivre, s"épanouir sans elle 

Une préparation  psychologique s'impose, une aide du conjoint, de la famille si il le faut est utile. 

La jeune maman doit avant tout accepter en tout premier lieu que son conjoint s'occupe de l'enfant sans sa présence, elle doit accepter de confier son enfant aux grands parents, durant des moments d'une à deux heures voir plus, pour se preparer à cette séparation qui arrive très rapidement, de deux mois au minimum à plusieurs mois pour les plus chanceuses, ce qui rend la séparation encore plus difficile.

Et confier son bébé à sa mère est une chose, mais à une personne étrangère en est une autre.

C'est un moment à vous déchirer le coeur, on parle d'angoise de la séparation de l'enfant, mais cette angoise de séparation n'est elle pas plus durement véçu par la maman?

Qui de la mère et de l'enfant sera le plus durement affecté par cette séparation?

 

 1.Savoir couper le cordon.

 

Ce n'est pas rendre service à son enfant que de refuser de se séparer de lui, et encore faut il que ce refus  la maman en est consience, c est la souvant le problème, car être obliger de se séparer et pouvoir consciemment le faire sont deux choses totalement diffétentes.

N'oublions pas que privé de sociabilisation avec les autres enfants, où même  d'autres adultes  n'importe quel enfant risque de développer des comportement extrême.

Mais dans cet article nous nous interressons à la Maman.

 Dans le cas d'une adaptation chez l'assistante maternelle où même en crèche, ( même si dans cette dernière l'environnement est autre), le tout petit s"adapte parfaitement, il découvre peu à peu la personne qui  va s'occuper de lui, celle que l'on appelle la personne de référence, pendant que maman est absente.

Et dans un cas classique, avec l'adaptation instaurée par l'assistante maternelle, la maman, et le bébé prennent confiance, dans le cas où la séparation est acceptée conciemment  par la maman.

Et la j en viens au paragraphe suivant!!! 

Comment qui que se soit, peut vraiment s'occuper de mon bébé? il était  dans mon ventre, je l' ai allaité, il vit grace à tout ce que lui donne, en quelque sorte!!

j'ai lu tous les livres, j'ai peu être une formation dans la petite enfance, alors moi Maman je sais ce qu'il lui faut ; moi en fait, mais je dois travailler, mon coeur est brisé.

Oui, et je vous dit c'est normal!! !Les professionnels y sont confrontés, les mères également.

 j'ai choisi une assistante maternelle, j ai pris toute la liste, j en visite des dizaines, j'hésite, encore et encore, j'en choisi une voir deux, je les appelle encore, je vais les voir, Bon Maman se décide après des mois de négociassions en tout genre.

 

2.Critiquer toutes les gardiennes

Puéricultrice de la crèche, grands mères , en l'occurance assistante maternelle, personne n'arrivera à la cheville de Maman.

Et Maman critique à tout va, cela commence par le premier rendez vous, le coeur lourd Maman se rend avec Papa au rendez vous, première adaptation avec Maman et Papa deux heures et demi!!! Les yeux plein de larmes.

L'assistante maternelle expérimentée comprend de suite ce qui ce passe, en fait elle le savait deja lors de la signature de l'engagement récipoque que cela ne serais pas un contrat d'accueil comme un autre.

Patiente, à l'écoute, professionnelle, se pliant en quatre pour les parents et les petits, elle discute et surtout écoute Maman.

Mais maman s'effondre en larmes, comment travailler , Laisser bébé entre les mains d'une étrangère et toutes les angoises resurgissent.

On convient d'une petite adaptation, petite!!!!! Maman n'est pas prête, pire le travail commence un peu plus tôt.

Second  jour: 2h  une demi heure voir 45mn avec Maman et une heure et demi avec la nounou.

Troisieme jour : 3h Maman reste le temps necessaire, puis s'en va  mais la nounou donne le premier bibreron 

Impossible Maman ne peut pas!!! Deux heures enfin 1h30, c'est trop et tard le soir,21h15 elle appelle nounou dans tous ses états,lui explique ce que c'est trop, que l'adaptartion est mauvaise pas professionnelle, en crèche c est pas comme cela etc

 Bref, la nounou ne peut pas donner le biberon Maman vient exprès le donner et en fait pour Maman les critiques continuent, nounou parle aux deux parents et explique que Maman n'arrivera pas , elle souffre elle a besoin de Papa.

Alors peu importe ce que fera la personne de référence, être à l'écoute, faire preuve de psychologie, de patiente, rassurer, envoyer quantité de photos de bébé durant la journée, des messages avec l'heure du bibron, la quantite prise, la photo du biberon vide,le petit pot , la photo de l'enfant quand il est reveillée etc, le cahier de vie le soir, le compte rendu au papa . Si une maman n'est pas prête, à se séparer de son bébé, quand elle  est dans le doûte, le manque de confiance total rien n'y fait.

Elle culpabilisera la personne référente, aura des exigences qui outre passerons la sécurité de bébé et mais aussi ceux des autres enfants qu 'accueillent l'assistante maternelle ainsi que leur bien être.

 il y a dans ce cas un problème bien plus profond que la séparation de Maman avec son bébé, c'est celui de son propre vécu.

 La nounou a écouté Maman bébé dort  d'un côté avec doudou rose sur le visage, un autre de ce côté, la musique, la tetine;, le biberon qu'elle peut donner malgre tout chauffe à telle température, pas de micro ondes les ondes sont mauvaises etc; Mais nounou ne sait rien, Maman si, et peu importe les autres petits l'exclusivité c 'est bébé.

Nounou prend des critiques en une semaine, qu'elle n'a jamais pris en 15 ans et demi!!!I

Incompétance, remise en question, Maman sait ce qui bien!! Pourtant Maman sait qu'il y a d'autre petits, une qui marche à quatre pattes, une qui a appris à marcher le mois dernier, une plus grande etc.

 Nounou dit la sécurité de tous de Bébé tout petit, et des autres, le bien être, l'équilibre de tous; Mais voila, en fait Maman trouve que même les jeux, le parc, le matériel de puériculture ne lui conviennent, pas, allez nounou achète le dernier soir un transat musical pour bébé, Ficher Price, mais non Maman ne veut pas non plus!!!!!!!

Bref impossible et nounou et pour Maman de continuer!!! Maman en trouvera une autre où.... 

 

Référence: article du site TOP bébé (le web zine familial des enfants et de leurs parents)

paru le 4 septembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

6 votes. Moyenne 1.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/10/2015